Page d'accueil

PLAN du site

Un "NOTRE PERE" développé

à prier et méditer par paragraphes, "ligne par ligne" du "Notre Père".

 

NOTRE PERE

Tu es Père de tous, Père universel, Père de nous tous ici présents et pas seulement Père de moi. Non seulement Père de nous qui sommes ici, mais Père de tous les Humains répandus à travers le Globe.

Père universel parce que tu connais et que tu aimes l’extrême diversité des personnes. Universellement Père puisque tu ne cesses de t’investir au service d’une communion entre tous les Humains que tu traites comme le meilleur des Pères.

En disant NOTRE PERE je prends place au sein de tes relations, ma place spécifique, petite mais pleinement agréée par toi, Notre Père universel. Aussi, avec grande joie, je te remercie d’être ce Père universel.

 

NOTRE PERE QUI ES AUX CIEUX

En toi, Père, le ciel et la terre communient. Grâce à toi, le cosmos accueille notre planète. Depuis des millions d’années ils communiquent. Chacun à sa place, comme tu l’as voulu. Galaxies encore insoupçonnées, étoiles et planètes jonglent ensemble jour et nuit. Ces myriades célestes nous émerveillent. Le peu que nous en connaissons, par rapport à ce qui existe, nous dit quelque chose de ton éternité, de ton immensité, de ton champ de conscience sans limites.

NOTRE PERE QUI ES AUX CIEUX, TU FAIS NOTRE ADMIRATION

 

QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE

Jésus, Ton Fils devenu notre frère, a voulu que nous te donnions le NOM de Père lorsque nous prions. Lui-même te priait ainsi. Il s’adressait à toi avec affection et respect, proximité et considération. Il était Un avec Toi, aux heures de joie comme aux moments les plus sombres, sur la croix et dans la lumière de la résurrection. Il demeure éternellement Un avec Toi et l’Esprit Saint.

Ton Nom est saint, trois fois saint. Nous n’avons aucun pouvoir de le rendre plus saint. Mais nous pouvons et voulons reconnaître que ton Nom est saint. Nous en réjouir. Le proclamer. Ne jamais le profaner, en le réduisant à nos propres limites.

Nous désirons que personne ne salisse ton beau Nom de Père. Tu seras toujours plus grand et admirable que nos mots les plus louangeurs. Tu es le seul Saint, source toute sainteté. Tu es Beauté, Justice, Force et Mesure, Allégresse et Miséricorde, notre Protecteur et notre Défenseur, notre Douceur et notre Vie éternelle. Patience et Amour.

NOTRE PERE QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE

QUE TON REGNE VIENNE

Tu n’imposes pas ton règne : Tu le proposes à chacun. Tu règnes sur ceux et celles qui te choisissent comme Guide pour la route, Modèle à imiter, Amour à aimer. Tu n’extermines pas ceux qui préfèrent s’opposer à Toi. Tu laisses à chacun le temps de revenir vers Toi. Tu patientes avec ceux qui hésitent à Te reconnaître. Tu te laisses trouver par ceux qui te cherchent. Tu patientes devant nos obéissances trop passives et nos fidélités sélectives.

Tu nous communiques Ton Esprit pour montrer la porte d’entrée dans ton Royaume de Vérité, de Justice, de Paix, d’Amour et de Liberté.

Puisse l’Humanité ne plus redouter ton influence, ne plus suspecter tes intentions et ne plus entrer en opposition avec toi. Un jour viendra où les Humains, ayant cessé de redouter ton Règne, accepteront de franchir le seuil de ton Royaume, les palmes à la main, venant de toutes cultures, langues et nations. Ce jour-là le Soleil se lèvera pour ne plus se coucher; ou plutôt, comme dit l’apocalypse, notre monde n’aura plus besoin du soleil puisque toi-même, notre Seigneur, tu seras son Soleil éternel, éclairant et réchauffant nos pauvres humanités.

Vienne ce jour ! Nous avons tellement besoin qu’il advienne.

NOTRE PERE QUE TON REGNE VIENNE

 

QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL

Ta volonté est Bienveillance à l’égard de tout ce que tu as créé. Tu désires pour chacun ce qu’il y a de meilleur. Tu es bienveillant envers tous, y compris envers ceux que nous regardons sans aucune bienveillance. Tu es toujours Bienveillant, universellement Bienfaisant.

Jésus, ton Bien-Aimé, a radicalement choisi ta Volonté, même lorsqu’elle comportait un calice de souffrance à boire. Il savait que toi, Père, tu cherches toujours notre bonheur, tu passes ton temps à tirer le Bien de ce qui nous fait mal.

Renforce notre amour de ta volonté, notre désir de la connaître. Rends-nous certains que ta Volonté vise notre Vie, notre Salut, notre grandeur et notre Libération du Mal.

Empêche-nous de déformer ce que nous appelons « Ta Volonté ». Eclaire-nous quand nous sommes tentés de préférer nos petites volontés à Ta Grande Volonté.

QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR

Pas seulement le pain indispensable à notre survie, à notre bonne santé. Fais-nous partager ton désir que tous les humains puissent manger à leur faim. Ton Fils Jésus, bouleversé en voyant des foules errer sans berger et sans nourriture, nous dit aujourd’hui comme alors : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! »

Rends-nous sensibles à toutes les faims qui éprouvent nos contemporains à travers la planète : faims de pain, de respect, de considération, de relations, de liberté. Rends-nous attentifs aux attentes de nos proches, de nos amis, de ceux qui partagent nos choix religieux. Donne-nous la lucidité pour découvrir leurs faims spirituelles et le courage de chercher ensemble comment répondre à leurs besoins. Sans riposter intérieurement :  « Suis-le gardien de mon frère ? Suis-je obligé de me préoccuper des manques qui le font souffrir ? »

Et à nous, aujourd’hui, donne le Pain substantiel de ta Parole, la certitude de ta Présence, le réconfort de partager le Pain de la Vie et la Coupe de l’Alliance, dans la joie d’une communion dont nul ne sera exclu. Au soir du Jeudi Saint, Ton Fils Jésus s’est livré entre nos mains, définitivement, pour toujours: livré entre nos pauvres mains de disciples capables d’abandonner, de renier ou de trahir. Il n’exclut personne de son Repas Sacré, lui qui s’est donné en communion à Pierre, comme à Judas ou au disciple bien-aimé.

Aujourd’hui et jusqu’à sa Venue, donne-nous le Pain qui vient du Ciel. Le Pain super-substantiel. Le Monde en a tellement besoin pour mieux vivre, pour être en meilleure santé.

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR

 

PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES

Certaines de nos pensées, certains de nos comportements ou de nos choix sont une offense contre ce que Tu es et ce que Tu veux. Contre l’évangile du Christ. Nous le reconnaissons, avec sincérité.

Nous le savons, Tu accordes priorité d’attention et de service à ceux qui sont méprisés, tenus pour quantité négligeable, humiliés sans moyen de défense. Tu es proche de ceux qui souffrent dans leur corps, dans leur cœur et dans leur esprit. Tu as même affirmé que tu étais en eux, qu’ils étaient toi, que tu t’identifiais à eux. Prends en pitié ceux qui font souffrir parce qu’ils souffrent.

Nous le reconnaissons, nous offensons souvent nos frères et sœurs, grands ou petits, puissants ou démunis, en pensées, en paroles, par actions et par omissions. Tu as révélé par les Prophètes que tu pardonnes sans délai toutes les fautes que nous reconnaissons. En cet instant, nous prenons conscience de nos fautes. Nous regrettons les manquements dont nous nous rendons responsables chaque jour :

PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES

COMME NOUS PARDONNONS AUSSI A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES

Jésus nous en a prévenus : nous serons pardonnés comme nous pardonnons, nous serons jugés comme nous jugeons, la mesure que nous utilisons envers les autres nous sera appliquée. Père très bon, Jésus t’a prié d’accorder ton pardon à ceux qui ne savent pas ce qu’ils font. Rends-nous conscients du mal que nous causons.

Ouvre nos cœurs aux propositions de pardon. Conduis-nous jusqu’à la décision d’accorder notre pardon à ceux qui nous ont offensés. Donne-nous la générosité de pardonner jusqu’à soixante dix fois sept fois, autrement dit jour après jour, comme toi-même tu pardonnes sans limite à ceux qui reviennent vers toi en reconnaissant leurs torts.

 

ET NE NOUS SOUMETS PAS A LA TENTATION

Par expérience nous connaissons nos faiblesses et nos points faibles. Ne nous laisse pas entrer en complicité avec le Mauvais. Ne nous laisse pas pactiser avec ceux qui font le mal. Ne permets pas que nous soyons éprouvés au-delà de nos capacités de résistance. Ne laisse pas la tentation nous séduire, nous fasciner, nous emporter.

 

NE NOUS LAISSE PAS SUCCOMBER A LA TENTATION MAIS DELIVRE-NOUS DU MAL

Délivre-nous du Mauvais, du Pervers, du Menteur, du Meurtrier, du Faux Témoin, du Méchant qui ne pense qu’à mal faire. Délivre-nous des griffes du Mauvais s’il les a déjà enfoncées dans notre chair. Donne-nous la résistance contre ce qu’il nous suggère.

Rends-nous libres par rapport aux conformismes et aux idoles qui se proposent comme des dieux à honorer : avidité, esprit de puissance, exploitation, besoin de faire peser son autorité sur les plus faibles, déconsidération des autres, persécution et avilissement des valeurs humaines et spirituelles.

DELIVRE-NOUS DE TOUT MAL. NOTRE PERE DONT L’AMOUR EST TOUT PUISSANT.

 

Jean Charles THOMAS

Ancien Evêque d’Ajaccio et de Versailles,

Conseiller spirituel national de RELAIS d’amitié et de prière

Rencontre nationale à Lille Marcq, 23 JANVIER 2010

Retour en début de page

Retour à la page d'accueil

Retour au Plan du site