Livre des ACTES des Apôtres
6, 1 à 7
Sept hommes sont choisis pour aider les apôtres
 
1En ce temps-là, alors que le nombre
des *disciples augmentait,
les croyants de langue grecque
se plaignirent de ceux qui parlaient *l’hébreu :
ils disaient que les veuves de leur groupe
étaient négligées au moment où,
chaque jour, on distribuait la nourriture.
 
2Les *douze *apôtres réunirent alors
l’ensemble des disciples et leur dirent :
« Il ne serait pas juste
que nous cessions de prêcher la parole de Dieu
pour nous occuper des repas.
3C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous
sept hommes de bonne réputation,
remplis du Saint-Esprit et de sagesse,
et nous les chargerons de ce travail.
 
4Nous pourrons ainsi continuer
à donner tout notre temps
à la prière et à la tâche de la prédication. »
 
5L’assemblée entière fut d’accord avec cette proposition.
 
On choisit alors Étienne,
homme rempli de *foi et du Saint-Esprit,
ainsi que Philippe, Procore, Nicanor, Timon,
Parménas et Nicolas, d’Antioche,
qui s’était autrefois converti à la religion juive.
 
6Puis on les présenta aux apôtres
qui prièrent et posèrent les mains sur eux.
 
 
7La parole de Dieu se répandait de plus en plus.
 
Le nombre des disciples augmentait
beaucoup à Jérusalem
et de très nombreux *
prêtres se soumettaient
à la foi en Jésus.
 
Voici comment l'Eglise,
assemblée des disciples du Christ,
devrait réagir lorsque se posent
des problèmes susceptibles de mettre en péril son unité.dans la légitime diversité.
*
- Prendre conscience du problème, écouter la contestation.
 
- Les responsables (locaux ou ceux du plus haut niveau, en fonction du problème) débattent ensemble, analysent les causes et esquissent une ou plusieurs solutions. Sans laisser pourrir la situation. Sans laisser les esprits s'échauffer inutilement en raison de l'inertie des autorités.
- Les propositions de solution sont alors soumises à l'assemblée des disciples qui auront à mettre en oeuvre les décisions. Ceci offre une possibilité de choisir, d'améliorer, de proposer d'autres hypothèses.
- Ce temps de dialogue prépare la bonne réception de la décision.
 
- Les responsables avec l'assemblée des disciples adoptent la décision jugée la meilleure.
 
- On passe à la mise en oeuvre.
Là encore sans traîner.
*
Nous voyons ici les disciples du Seigneur élargir le ministère des Apôtres à de nouveaux ministères.
En fonction des besoins culturels
repérés et analysés.
Après quelques dizaines d'années,
le ministère sera diversifié: ministère épiscopal, presbytéral, diaconal.
 
Les siècles suivants donneront lieu
à de grandes variations à l'intérieur
de chacun de ces ministères.
 
Aujourd'hui se posent de nouvelles questions: ministères réservés aux hommes ? Ministères féminins? Ministère et célibat ?
*
Les Actes des Apôtres montrent
la route à suivre pour répondre
à de telles questions.
 
Dans la fidélité à la ligne
choisie par le Christ :
-affecter certains disciples au service de l'annonce de l'Evangile à tous
- et d'autres à la charité envers les plus pauvres (les veuves, à l'époque des Actes).
 
*
Ultime précision: les "prêtres" dont il est ici question au v.7 sont les hommes officiant à l'intérieur du Temple de Jérusalem.
Luc tient à préciser que parmi ces "sacrificateurs", descendant d'Aaron,
beaucoup devinrent disciples du Seigneur
et abandonnèrent probablement
leur rôle de sacrificateurs
dans le temple de Jérusalem.
 
 
 
 
A service nouveau,
ministère nouveau!
(6.1-7)
 
 
L’accroissement du nombre des disciples entraîne la diversité des groupes chrétiens : Juifs autochtones, parlant araméen,
et Juifs venus d’ailleurs,
participant à la culture grecque.
 
 
La multiplication des adhérents à la nouvelle voie appelle une diversification des services.
 
On doit créer des fonctions appropriées :
on choisit alors des hommes chargés d’assumer les tâches matérielles.
 
 
 
Si douze est le nombre
symbolique des apôtres,
sept paraît le nombre qualifié
de ces responsables
de l’organisation des repas.
ChagallAbraham3Visitextr
AlettiEz37resurrectionAbsideSlovenie01
MagesMaillezaisdeux
serviteurdeDieu

 

Quand on n'en peut plus, la prière sincère demeure possible. Elle mélange la plainte, la confiance et la gratitude pour les bienfaits déjà reçus.

 

 

 

Le vrai culte, la vraie louange rendue à Dieu, c'est un coeur droit, une existence fidèle à ce que Dieu désire.

 

Ceux et celles qui mettent en pratique les désirs de Dieu peuvent donc entrer dans son Temple et lui rendre louange, action de grâce.

 

Toute la relation entre Dieu et l'Humanité est relation amoureuse, relation nuptiale, sponsale.

 

La Bible la présente comme une ALLIANCE offerte par Dieu, donnée, et non pas méritée par l'Humanité, encore moins arrachée à Dieu contre son Amour Fidèle et Eternel.

 

 

Toute personne accueillant cet amour de Dieu est comparable à une personne épousée par Dieu.

 

Mais la Bible révèle également la faiblesse de l'amour manifesté envers Dieu, de la reconnaissance envers le choix dont nous sommes bénéficiaires.

 

 

Evidemment, MARIE, elle, a pleinement accueilli l'amour de Dieu , le choix de Dieu. Le Magnificat exprime le Bonheur intérieur de Marie.

 

Conjuguons ce psaume avec le Magnificat.

Deux poèmes d'exultation, d'admiration qui vont parfaitement ensemble.

 
 
 
Un si grand pouvoir !
(Ps 33)
 
Psaume de louange.
Le poème débute et se termine
sous le signe de la joie.
Appel à la fête communautaire,
au son du chant et des instruments à cordes (v.1-3).
Attestation de la joie tranquille
que procure la confiance (v. 20-22).
 
Entre le début et la finale, sont énoncés trois motifs de glorifier le Seigneur. On ne peut pas mieux résumer l’ensemble de l’oeuvre de Dieu:
- création (v.4-9),
- élection d’un peuple et alliance (v. 10-12),
- salut donné d’une manière totalement gratuite (v. 13-19).
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans le monde contemporain
où la science et la politique revendiquent
un pouvoir grandissant et souvent abusif
par rapport à la matière,
à la nature et aux ressources de la terre,
le poème redit la suprématie de Dieu
sur le cosmos (v.4-9),
la précarité de tous les projets humains
conçus sans référence à Dieu (v. 10-12),
et la fragilité de la course
aux armements sophistiqués
pour résoudre le problème du salut du monde
(v. 13-19).
 
PSAUME 32 ( hébreu 33)
 
 
Louange au Dieu créateur et sauveur
1 Criez votre joie pour le Seigneur,
vous les fidèles ;
hommes droits, le louer est votre privilège.
2 Louez le Seigneur au son de la lyre,
célébrez-le sur la harpe à dix cordes.
3 Chantez en son honneur un chant nouveau,
faites la plus belle musique en l’acclamant.
 
4 Ce que le Seigneur dit est sans détour,
et tout ce qu’il fait est solide et sûr.
5 Il aime l’ordre et le droit.
La terre est pleine de la bonté du Seigneur.
6 D’un mot le Seigneur a créé le ciel,
d’un ordre toute la troupe des étoiles.
7 Il rassemble l’eau des mers derrière une digue,
il retient prisonnier le grand océan.
 
8 Que toute la terre redoute le Seigneur,
que tous ses habitants tremblent devant lui !
9 Car il parle, et ce qu’il dit arrive ;
aussitôt dit, aussitôt fait.
 
10 Le Seigneur déjoue les plans des nations,
il fait obstacle aux projets des peuples.
11 Mais les plans du Seigneur sont définitifs,
ce qu’il a projeté tient de siècle en siècle.
12 Heureuse la nation qui a le Seigneur comme Dieu ;
heureux le peuple qu’il a choisi comme son bien personnel !
 
13 Du haut du ciel, le Seigneur plonge son regard,
il aperçoit tous les humains.
14 De l’endroit où il siège, il observe tous les habitants de la terre.
15 Lui qui leur a créé à tous intelligence et volonté,
il prend garde à ce qu’ils font.
16A la guerre, si le roi est sauvé,
il ne le doit pas à ses nombreuses troupes ;
et si le combattant s’en tire, ce n’est pas grâce à sa grande vigueur.
17 Le cheval n’est qu’un secours illusoire,
sa grande force ne met pas pour autant le cavalier hors de danger.
18 Mais le Seigneur suit du regard ses fidèles,
ceux qui comptent sur sa bonté,
19 pour les arracher à la mort et les garder en vie,
même en temps de famine.
20 Quant à nous, nous comptons sur le Seigneur ;
notre secours et notre bouclier, c’est lui.
21A cause de lui, notre coeur est en joie,
nous nous fions au Dieu unique.
22 Que le Seigneur réponde à notre attente
et nous accorde sa bonté !
couple
Gratitude
fete
 
 
 
 
 
 
 
Jésus, pierre vivante
et temple spirituel
(2.1-10)
 
 
Une fois de plus, Pierre oppose
l’ancienne et la nouvelle vie des croyants
et demande à sa communauté
de rejeter tout comportement
qui pourrait mettre en cause
l’amour et la confiance mutuelle.
 
Tout comme Jésus, choisi par Dieu,
a été rejeté par l’humanité,
la communauté sera rejetée.
 
 
 
 
 
 
Les chrétiens doivent ainsi se rapprocher
de leur Seigneur.
 
Toutefois, Jésus est ressuscité
et la nouvelle existence chrétienne
se construit sur la foi en cette résurrection.
 
 
A partir de Jésus, la pierre de fondation,
les membres de la communauté
sont incités à entrer par la foi
dans le plan de Dieu:
la construction d’un temple nouveau.
 
Première Lettre de PIERRE
(aux chrétiens dispersés en Turquie)
I Pierre, 2, 4 à 9
 
La pierre vivante et le peuple saint
 
1Rejetez donc toute forme de méchanceté,
tout mensonge, ainsi que l’hypocrisie,
la jalousie et les médisances.
 
2Comme des enfants nouveau-nés,
désirez le lait spirituel et pur,
afin qu’en le buvant vous grandissiez
et parveniez au salut.
 
3En effet, « vous avez constaté combien le Seigneur est bon. »
 
4Approchez-vous du Seigneur,
la pierre vivante rejetée par les hommes,
mais choisie et jugée précieuse par Dieu.
 
5Prenez place vous aussi, comme des pierres vivantes,
dans la construction du *temple spirituel.
Vous y formerez un groupe de
*prêtres consacrés à Dieu,
vous lui offrirez des *sacrifices spirituels,
qui lui seront agréables par Jésus-Christ.
 
6Car voici ce qui est dit dans l’Écriture :
«J’ai choisi une précieuse pierre
que je vais placer comme pierre d’angle en *Sion ;
et celui qui lui fait confiance
ne sera jamais déçu. »
 
7Cette pierre est d’une grande valeur pour vous les croyants ;
mais pour les *incroyants
«La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée
est devenue la pierre principale. »
8Et ailleurs, il est dit encore :
«C’est une pierre qui fait trébucher, un rocher qui fait tomber. »
Ces gens ont trébuché parce qu’ils ont
refusé d’obéir à la parole de Dieu,
et c’est à cela qu’ils étaient destinés.
 
9Mais vous,
vous êtes la race choisie,
les prêtres du Roi,
la nation sainte,
le peuple qui appartient à Dieu.
Il vous a appelés à passer de l’obscurité
à sa merveilleuse lumière,
afin que vous proclamiez ses oeuvres magnifiques.
10Autrefois, vous n’étiez pas le peuple de Dieu,
mais maintenant vous êtes son peuple ;
autrefois, vous étiez privés
de la compassion de Dieu,
mais maintenant elle vous a été accordée.
 
 
Simon-Pierre se souvient
du sur-nom que Jésus lui a donné (pierre)
pour définir sa mission
et marquer sa personnalité.
 
Il l'applique à l'ensemble des chrétiens.
 
Tous doivent devenir des pierres vivantes, assemblées pour constituer le nouveau temple de Dieu.
Tous doivent s'offrir personnellement, intérieurement.
Tous doivent offrir le culte qui plaît à Dieu, comme le faisaient les prêtres dans le Judaïsme.
Tous doivent se considérer comme un peuple choisi par Dieu et lui appartenant avec amour.
Tous doivent évoluer en s'ouvrant à la Lumière d'En-Haut pour faire reculer la zone d'ombre qui
ne convient pas au croyant.
Tous doivent rendre grâces à Dieu et proclamer ses merveilles..
*
En évoquant le Seigneur Jésus, ROC éternel sur lequel est fondée l'Eglise, Simon-Pierre relit le psaume 117/118.
 
La pierre d'angle, la clé de voûte sur laquelle repose la solidité de la construction, a été choisie par Dieu: c'est le Christ, et nul autre.
 
Certes, des humains,
se croyant fidèles à Moïse,
l'ont délaissée, rejetée, condamnée.
 
Ils ont commis ainsi une erreur fatale.
 
Dieu a jugé que le Christ était LA pierre indispensable à la solidité de l'Eglise, Christ irremplaçable par son enseignement, sa mort et sa résurrection.
 
*
Simon-Pierre prouve ainsi qu'il a fort bien compris qu'il n'était pas, lui, simple humain, le Roc sur lequel le Christ construirait son Eglise.
 
 
 
Par contre, sa Foi envers le Christ,
celle qu'il proclama (Mat 16,16),
fait de chaque croyant
une pierre vivante apportant
sa petite part à la solidité
de l'Unique Eglise du Seigneur.
Maternite 1
item10

 

Paul médite sur l'Oeuvre de la Grâce, en lui et dans l'Humanité, depuis la Genèse jusqu'à la Fin des Temps.

Oeuvre de grâce bien plus puissante que l'oeuvre du péché.

 

 

 

S'ouvrir aux réalités "d'en-Haut", spirituelles. Pour qu'elles prennent la place des comportements que nous avons spontanément lorsque l'Esprit du Christ Ressuscité ne gouverne pas nos choix et nos actes.

item3
item4
 
 
 
 
 
 
 
 
Jésus ouvre le chemin
(14.1-11)
 
Celui qui croit en Jésus
progresse vers la vérité et la vie.
 
Il sait qu’il pourra, lui aussi,
demeurer avec le Père,
comme le Christ.
 
 
Cette confiance écarte le trouble
et l’inquiétude de son coeur.
 
 
Jésus accorde aux siens
la force de son Esprit pour leur permettre d’emprunter le même chemin que lui.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les disciples continuent
la mission de Jésus
(14.12-14)
 
Jésus a manifesté dans le monde
des signes de l’amour de Dieu.
 
La vocation de celui qui met sa foi en lui
est de poursuivre cette mission
et de l’amplifier à travers le monde entier
 
 
. La prière, si elle se place
dans cette confiance en Dieu,
sera toujours efficace.
 
 

 

Selon JEAN

14, 1 à 12

Jésus est le chemin qui conduit au Père
 
Ne soyez pas si inquiets, leur dit Jésus.
Ayez confiance en Dieu
et ayez aussi confiance en moi.
 
2Il y a beaucoup de place
dans la maison de mon Père ;
sinon vous aurais-je dit
que j’allais vous préparer le lieu où vous serez ?
 
3Et après être allé vous préparer une place,
je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi,
afin que vous soyez, vous aussi, là où je suis.
 
4Vous connaissez le chemin qui conduit où je vais. »
 
5Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous en connaître le chemin ?»
6Jésus lui répondit :
« Je suis le chemin, la *vérité, la vie.
Personne ne peut aller au Père
autrement que par moi.
7Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père.
Et dès maintenant vous le connaissez,
vous l’avez vu. »
 
 
8Philippe lui dit :
« Seigneur, montre-nous le Père
et nous serons satisfaits. »
 
9Jésus lui répondit :
« Il y a si longtemps
que je suis avec vous
et tu ne me connais pas encore, Philippe ?
Celui qui m’a vu a vu le Père.
Pourquoi donc dis-tu :
“Montre-nous le Père” ?
10Ne crois-tu pas que
je vis dans le Père et que
le Père vit en moi ?
 
Les paroles que je vous dis à tous
ne viennent pas de moi.
C’est le Père qui demeure en moi
qui accomplit ses propres *oeuvres.
11Croyezmoi quand je dis :
je vis dans le Père et le Père vit en moi.
Ou, du moins, croyez à cause de ces oeuvres.
 
12Oui, je vous le déclare, c’est la vérité :
celui qui *croit en moi fera aussi les oeuvres
que je fais. Il en fera même de plus grandes,
parce que je vais auprès du Père.
13Et je ferai tout ce que vous demanderez
en mon nom, afin que le Fils manifeste la *gloire du Père.
 
14Si vous me demandez
quelque chose
en mon nom, je le ferai. »
 
 
Simon-Pierre vient de questionner Jésus:
"Où vas-tu?"
Il se propose de le suivre partout où il ira.
Jésus répond: "pas pour l'instant, mais plus tard".
 
Et il invite à ne pas s'inquiéter
devant ce délai et cette incertitude provisoire.
A terme, tous seront réunis:
"Vous serez là où Je suis".
 
*
Thomas et Philippe insistent.
 
Ils veulent en savoir davantage.
Où vas-tu?
Jésus répond alors clairement:
Je vais vers mon Père.
Je suis sans cesse en communion avec le Père.
Nous sommes UN.
Je partage ses pensées, son Amour envers vous.
 
Je suis le Visage du Père, la voix du Père.
Nous agissons ensemble.
A tel point que vous voyez le Père
lorsque vous me voyez agir.
Vous entendez la Voix du Père
lorsque vous écoutez mes Paroles.
 
Je suis le chemin vers le Père.
Je vous dis les vérités du Père.
Je vous propose la Vie avec le Père.
 
*
Et Jésus interpelle Pierre,
Thomas, Philippe puis Jude::
"Il y a si longtemps que je suis avec vous
et vous ne me connaissez pas encore !".
*
 
Il ne suffit pas d'avoir quelques idées sur Jésus,
de connaître sa vie et ses paroles.
Il faut entrer dans une expérience
de communion avec lui et avec le Père,
grâce à l'Esprit.
 
Expérience de paix intérieure,
de joie profonde, de méditation, d'imitation, d'amour..
Cette expérience intérieure fut indispensable aux Douze:
ils la vécurent seulement
après la mort et la résurrection du Christ,
alors qu'ils ne le voyaient plus physiquement.
 
 
Tout disciple se trouve dans la même situation:
sans voir, adhérer d'esprit et de coeur,
imiter, aimer, agir, témoigner, rayonner.
 
Etre habité par La Lumière
pour devenir lumière pour ses proches.
 
Etre habité par l'Amour pour devenir
amour et miséricorde envers ses proches..
 
Demander que la volonté du Père se réalise
et elle se réalisera:
Jésus s'y est engagé.
Il ne cesse d'intervenir pour qu'il en soit ainsi
jusqu'à la fin des temps.
D'où cette Paix intérieure
et cette absence d'inquiétude
qui devraient caractériser
chaque chrétien.
Priere

Comparer les QUATRE évangiles concernant les manifestations de Jésus après sa mort

http://thomasjch.com/recitsresurrection.html

Icône de la Résurrection et des Apparitions du Ressuscité

Une grande fresque picturale de Memling sur la Vie du Ressuscité

Prier

Illustrations bibliques

Retour en page d'ACCUEIL du site

Voir le PLAN du site

Plan des lectures des 5 dimanches à venir

 

Prier le NOTRE PERE

phrase par phrase